Le Lot-et-Garonne, terre de cinéma

Intervention de Catherine JOFFROY, vice-présidente du Conseil départemental en charge de la Culture, du Sport, de la Jeunesse et la Vie associative.


Monsieur le Président,
Chers collègues,

Aujourd’hui, il est proposé au vote de notre assemblée le rapport relatif à la réussite de la politique en faveur du cinéma, que nous portons depuis 2011.

C’est avec un réel plaisir et une certaine fierté que je prends la parole au sein de cet hémicycle pour le présenter.

En effet, depuis cinq ans, grâce à la conjugaison de l’excellent travail du Bureau d’Accueil de Tournages, du fonds de soutien aux tournage du Département, de la dynamique d’Ecrans 47, du magnifique travail d’éducation à l’image réalisé par la Ligue et les compétences au sein du cluster image, font que le Lot-et-Garonne est désormais reconnu comme une terre de cinéma par les professionnels de la filière au niveau régional et national.

Je tiens à souligner qu’en terme de tournage sur le département, M. Pierre Henri ARNSTAM le président du BAT47 et M. Hervé BONNET son directeur, ne ménagent ni leur temps ni leur énergie afin de promouvoir les richesses, les savoir-faire et les compétences de notre département. Les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel y sont particulièrement sensibles. Nous avons deux formidables ambassadeurs de notre territoire et nous pouvons les remercier de cet engagement.

Puisqu’il n’y a pas de meilleure preuve que l’exemple, permettez-moi de vous citer quelques chiffres pour illustrer mon propos.

En cinq ans, le Lot-et-Garonne a accueilli :

  • 11 longs métrages
  • 7 courts métrages
  • 1 moyen métrage
  • 1 web-série
  • 1 pilote de web-série

Ces chiffres représentent 235 jours de tournages.

Par ailleurs, notre Département a également accueilli 6 films institutionnels, 6 documentaires et 2 reportages.

Au total ce ne sont pas moins de 289 jours de tournages réalisés en Lot-et-Garonne… Presque une année, c’est exceptionnel !

De façon très pragmatique, l’investissement et l’engagement du Conseil départemental ont permis de générer pas moins de 1 ,5 M€ de retombées économiques sur le territoire.

Ces jours de tournages sont aussi synonyme d’embauches. Des embauches techniques et des embauches artistiques, puisque la chance a été donnée à de jeunes techniciens et divers figurants lot-et-garonnais de prendre part au tournage.

Tout le travail engagé porte ses fruits.

Aujourd’hui, le Lot-et-Garonne est cité en exemple pour sa politique cinéma volontariste dotée de moyens raisonnés, non seulement pour la structuration de la filière (avec trois pôles ressources cinéma complémentaire et un Cluster), mais également pour la cohérence des actions mises en œuvre et pour la cohérence de la ligne éditoriale de son fonds de soutien.

Conscient du magnifique potentiel que représente le développement du 7ème art sur son territoire, l’Assemblée départementale a également fait le choix, dès juin 2014, d’intégrer la convention de coopération cinématographique et audiovisuelle avec le CNC.

Vous le savez, cette convention triennale (2014-2016) a pour objet de développer le secteur cinématographique et audiovisuel en Aquitaine, et réunit les départements des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, la Dordogne et le Lot-et-Garonne.

Aujourd’hui, nous participons à la réflexion pour la mise en place d’une nouvelle convention de coopération 2017/2019 dans le cadre de la nouvelle grande Région.

Ces conventions constituent un levier supplémentaire majeur afin de favoriser l’accueil de nouveaux jours de tournage, à l’animation de nos salles de cinéma et à l’éducation à l’image sur le département

Chers collègues,

Bien évidemment, je ne pouvais pas faire un discours sur le cinéma sans parler de Palmarès !

Car, nous pouvons être fiers de compter dans notre cinémathèque départementale déjà des films primés lors de festivals renommés.

En effet, de nombreux films soutenus par le Département ont été primés ces 3 dernières années. Je pense au « Coup de chaud » de Raphaël JACOULOT. Je pense au film « les Ogres » de Léa FEHNER qui vient d’être récompensée d’un Swan d’or du meilleur film au festival du film romantique de Cabourg,

Je pense à « Sous tes doigts », sélectionné aux César 2016 dans la catégorie « meilleur court métrage d’animation ». Vous le savez, « Sous tes doigts » met en image une partie de l’histoire lot-et-garonnaise, celle du CAFI, avec beaucoup de pudeur et de sensibilité. Preuve supplémentaire qu’au-delà des paysages qui façonnent notre territoire, les femmes et les hommes qui font le Lot-et-Garonne peuvent être source d’inspiration pour les réalisateurs.

Par ailleurs, lors du festival de Cannes 2016, le film « Mercenaire » a reçu le prix Europa cinéma dans la section « quinzaine des réalisateurs ».

Notre Département dispose de tous les atouts pour devenir un territoire de création, de fabrication et d’incubation de projets.

Ce potentiel, nous pouvons continuer à la développer, en accueillant de nouveaux films. Ils seront une nouvelle occasion donnée aux spectateurs de l’ensemble de l’hexagone de découvrir une petite parcelle de notre territoire.

Aussi, le rapport propose à l’assemblée départementale d’attribuer un montant global de subvention à hauteur de 86 000 € afin de soutenir un long et deux courts métrages et d’autres tournages sont en phase de concrétisation. Notre engagement financier sera sur l’année 2016 plafonné à 150 000 €.

Je vous remercie de votre attention.

Pour continuer :

Partages