Majorité départementale de Lot-et-Garonne

Réaction de Christian Dézalos, vice-président en charge des finances du Conseil départemental, au programme de la République en Marche pour les élections régionales.

Lundi 31 mai

 

« La tartine m’en est tombée des doigts, ce matin au petit-déjeuner ! Double surprise en effet à la lecture du programme électoral Mobilités de la liste LREM Darrieussecq-Dionis du Séjour.

 

D’abord, ils proposent de participer aux travaux de contournement de la rocade de Marmande dont le plan de financement est bouclé, le Conseil départemental assumant la totalité du coût. Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, le vice-président chargé des finances que je suis note précieusement cette promesse, à toutes fins utiles.

 

Deuxième « choc » : Pas un mot sur le pont de Camélat à propos duquel, pour paraphraser le Général De Gaulle, Jean Dionis ne cesse de sauter comme un cabri sur sa chaise en réclamant une contribution de la Région. Alors, oubli malencontreux ? Changement de position de Jean Dionis ? Ou veto de Mme Darrieussecq qui, comme M. Rousset, s’opposerait à tout financement de la Région sur ce projet d’Agglomération ?

 

Le moins que l’on puisse dire est que tout ceci est encore une fois bien confus !

 

C’est l’occasion pour moi de rappeler que, sans tapage, la Majorité départementale conduite par Sophie Borderie tient et tiendra ses engagements à savoir 43,6 millions d’euros pour l’ensemble des travaux RN21, Camélat et échangeur autoroutier dont 26 millions pour les seules opérations de l’Agglomération d’Agen !

Ça, au moins, c’est clair et concret. »